Qu’est-ce que la Blockchain ?

La Blockchain est une technologie révolutionnaire qui permet d’avoir un internet décentralisé, sécurisé et démocratique. Certains parlent d’un WEB 3.0.

Cette technologique permet le stockage et la transmission d’informations, sans que cela ne soit contrôlé par un organe central.

La Blockchain est en réalité une évolution d’internet qui permet à chacun d’agir et d’interagir en toute transparence et sécurité.

Ainsi, la Blockchain pourrait permettre la création d’un réseau social de type FACEBOOK mais qui ne serait pas dirigé par un organe central dont le CEO serait, Monsieur Mark Zuckerberg ; et chacun disposerait d’une partie du réseau social et d’un pouvoir d’action.


La Blockchain est en cela, une base de données gigantesque qui entérine et enregistre toutes transactions. Des transactions qui ne peuvent plus être effacées et qui sont accessibles à tous.

Ces transactions apparaissent sous forme de « blocks » qui se cumulent, les uns après les autres, d’où le terme de Blockchain.

Chaque Blockchain dispose d’un écosystème dans lequel il est possible d’évoluer avec un « token » rattaché à cette Blockchain. Le Token est la monnaie ou le « coin » qui permet d’agir sur ladite Blockchain.

Exemple : la monnaie de la Blockchain Ethereum est « l’Ehter », celle du Bitcoin est le « Bitcoin ».

Une Blockchain est en réalité une sorte de « Smart Contract », avec un objet précis.


Ex : La Blockchain de « Sia » est une plateforme de stockage décentralisée sécurisée qui permet à chacun de mettre à disposition (par la location) l’espace libre sur son ordinateur. 

Tous les participants à cette blockchain acceptent l’offre (l’objet), moyennant une contrepartie financière. 

C’est pourquoi, il n’est pas exagéré de dire qu’une Blockchain est en réalité une sorte de « Smart Contract », dont les participants acceptent les termes. 

Pour autant, il ne faut pas faire de confusion avec la Blockchain Ethereum dont l’objet principal est de permettre la création d’autres Blockchains, selon le processus du « Smart Contract ».

A noter que la première Blockchain est apparue avec le Bitcoin, dans le courant de la fin de l’année 2008, et le début de l’année 2009, puisque le premier bloc a été créé le 3 janvier 2009.

Son créateur, un certain Satoshi Nakamoto.

Aujourd’hui, c’est la Blockchain du Bitcoin qui domine toutes les cryptomonnaies.

En outre, une Blockchain peut être publique ou privée. Si le principe est qu’une Blockchain doit par nature être publique, permettant à chacun de vérifier les transactions, il n’en demeure pas moins qu’avec la révolution de la technologie Blockchain de nombreux groupes privés ont opté pour une Blockchain privée limitant l’accès à un certain nombre de personnes morales et/ou physiques, tout en conservant le concept de la décentralisation.

Pour finir, la technologie Blockchain permet de créer un nouveau monde virtuel où tout serait possible (casinos, boutiques en ligne, réseaux sociaux, banques en ligne, contrats à valeur juridique etc…).

La technologie Blockchain serait dans cette dernière acception, l’évolution d’internet et l’aboutissement ultime du Web !