Début 2019 : les plateformes d’échanges de cryptomonnaies dans la tourmente !

Le marché baissier n’a eu de cesse d’inquiéter les acteurs du monde de la cryptomonnaie, et ce, après plus de douze mois consécutifs de baisse.

L’année 2018, fut une année chaotique, pour les crypto-traders, et les crypto-enthousiastes.

Un véritable crash, d’une violence extrême, a eu lieu, et certains ne s’en remettront pas avant de nombreuses années.

En ce début d’année 2019, plus rien ne va, et le doute s’est installé, peu à peu, dans les esprits, car le Bitcoin, qui domine plus de 50 % du marché des cryptomonnaies, peine toujours à rebondir.

Au sujet de la chute du Bitcoin, nous vous renvoyons à notre article intitulé : « Pourquoi le Bitcoin chute-t-il toujours ? : Analyse technique » :

Aujourd’hui, les analystes se perdent, se fourvoient et se contredisent dans leurs analyses, tant, la situation peine à s’arranger sur le marché des cryptomonnaies.

Ces confusions sont les conséquences directes d’une perte d’optimisme, suite à l’éclatement de la bulle spéculative du marché des cryptomonnaies, fin 2017, après que le Bitcoin ait atteint le prix record de 20 000 $.

En son temps, la société « BlockTower Capital » avait parié un million de dollars sur le fait que le Bitcoin serait au prix de 50 000 $, en fin d’année 2018.

Ce pari fut peine perdue, puisqu’entre temps, la valeur du Bitcoin s’était dépréciée de plus de 80%.

En effet, cela fait plus de douze mois que le cours du Bitcoin ne cesse de chuter entrainant une perte de capitalisation colossale sur le marché des cryptomonnaies.

Un tel phénomène n’est pas sans conséquence pour les acteurs du secteur de la cryptomonnaie.

Au premier plan, les plateformes de trading des cryptomonnaies, plus communément connues sous la dénomination anglaise de « cryptocurrency exchange ».

En effet, il convient de rappeler que ces plateformes d’échanges tirent, principalement, leurs revenus des commissions appelées « fees », liées aux échanges de cryptomonnaies effectués sur leurs sites.

Le calcul parait donc bien simple, plus il y a d’échanges sur les plateformes de cryptomonnaies, plus leurs propriétaires s’enrichissent ; c’est un peu comme au casino où la banque est toujours gagnante. Par suite, que se passerait-il, si personne ne venait au Casino ? la faillite !

C’est exactement ce qui se passe, en ce moment, pour les plateformes d’échanges de cryptomonnaies.

Fébriles, beaucoup de traders et d’investisseurs n’échangent plus leurs cryptomonnaies ; et ce, après avoir essuyé des pertes records en 2018 ; ils attendent patiemment la reprise, en conservant leurs cryptomonnaies dans des wallets sécurisés.

C’est ainsi, que la plateforme d’échanges de cryptomonnaies asiatique « Huobi », qui se voulait être le numéro 1, notamment en Asie, est aujourd’hui dans la tourmente.

Huobi qui avait ouvert des bureaux à l’international, dans la période faste, remercie aujourd’hui de nombreux collaborateurs, du fait de la conjoncture défavorable du secteur des cryptomonnaies.

Même traitement pour la plateforme « ShapeShift Exchange » qui a réduit ses effectifs de plus de 30% ces derniers mois.

Par déduction, on peut imaginer légitimement, que les autres plateformes, telles que Binance, Bittrex, Poloniex etc… subissent,  elles aussi, d’importantes déconvenues, du fait notamment de la crise des cryptomonnaies ; mais que celles-ci gardent cela sous silence, afin de ne pas effrayer leurs clients déjà très inquiets.

On peut aussi imaginer que les plateformes suscitées ont été tellement longtemps, les numéros 1 du marché des cryptomonnaies, qu’ils ont amassé, entre temps, un trésor de guerre qui leur permet, aujourd’hui de patienter sereinement, en attendant la reprise.

Enfin, nous souhaitons préciser, pour rassurer ceux qui auraient perdu la foi, après avoir essuyé d’importantes pertes, en 2018, qu’en bourse les chutes (marché « bearish »), comme les hausses (marché « bullish ») sont des phénomènes normaux et inéluctables.

Les problématiques majeures étant de savoir, à quel moment la chute prendra fin ? et/ou, à quel moment la hausse interviendra ? d’où le recours à l’analyse technique qui permet d’avoir une visibilité sur l’avenir. C’est cette méthode que Blockchainologue mettra en œuvre pour éclairer ses lecteurs

Au regard de ce qui précède, nous conclurons en affirmant que c’est donc l’inaction des traders et des investisseurs qui est la cause principale de la tourmente que subissent actuellement les plateformes d’échanges de cryptomonnaies ; si bien, que les plateformes qui résisteront à la crise pourront retrouver les beaux jours, lors de la reprise qui elle aussi, rappelons-le, est inéluctable.

S’agissant des plateformes d’échanges, en cours de développement (Ex : E.O TRADE) celles-ci devraient certainement patienter avant de se lancer à la conquête du marché des cryptomonnaies, eu égard à la conjoncture actuelle.